Image illustrant l'actualité de Getbizee : Pourquoi j'ai mal quand je cours ?

Dans cet article nous allons parler de course à pied, de footing, de jogging ou encore de running.


Selon une étude de la fédération française d’athlétisme parue en 2014, vous seriez plus de 8,5 millions à user vos chaussures sur le bitume (soit 19% de la population), des chiffres en constante hausse.
Une chose est sûre : les français adorent courir !



Vous aussi vous avez pris la décision de reprendre la course à pied pour retrouver la forme ? C’est une très bonne initiative car ses bienfaits sur notre santé ne sont plus à démontrer.

Cependant, contrairement à ce que vous pourriez croire, courir n’est pas quelque chose d’acquis.
Tout comme le vélo, le judo ou la musculation, la course à pied nécessite un apprentissage technique indispensable pour progresser efficacement et en toute sécurité !

Lorsque je me balade en ville il m’arrive fréquemment de regarder des joggers amateurs en pleine action et ce que je vois me fait très souvent froid dans le dos.
Là encore, beaucoup de gens sont victimes de la désinformation et j’en suis arrivé à cette conclusion :

Presque personne ne sait courir !

Le but de cet article est de remettre les points sur les “i”.
Je vais vous montrer les erreurs les plus courantes en course à pied.
Pour ensuite partager avec vous les techniques indispensables à connaître pour se préserver des blessures et pour une efficacité optimale de vos foulées !



L’erreur la plus courante en course à pied :
Le plus gros défaut technique à corriger est la course en « appui talon ».
En effet la majorité des personnes courent avec ce type d’appui.



C’est une attaque du sol avec le talon du pied, suivie d’un déroulement progressif de la plante qui va se finir par une impulsion pour effectuer une nouvelle foulée et ainsi de suite.
Il y a de grandes chances que cela ne vous choque pas et je suis sûr que c’est le type d’appui que vous utilisez.


Vous devez impérativement savoir que cette façon de courir est totalement contre-nature pour l’homme et va générer de nombreux problèmes…


Les conséquences de “L’appui talon” :
Le problème lors de l’attaque du pied par le talon est qu’il n’y a aucun amorti du choc.
Ce choc est amplifié par le verrouillage des articulations, la jambe se retrouvant tendue lors du contact avec le sol.


L’onde de choc n’est pas absorbée et va donc se propager dans tout le corps en partant du talon vers le tibia, le genou, la hanche, le dos pour finir sa course au sommet de notre crâne.
Chaque appui talon va provoquer des micro-traumatismes sur l’ensemble de vos articulations.

 Article paru le 19/09/2019